Environnement

Notre Démarche Environnementale

Politique Environnementale :

1TENDANCE-SERVICES adhère aux principes du développement durable en cohérence avec nos axes stratégiques et dans le but de développer durablement l’entreprise. Les équipes sont résolus à travailler avec des prestataires et des partenaires locaux pour minimiser l’impact sur l’environnement et à protéger la santé et la sécurité de ses employés et citoyens.

Pour atteindre ses objectifs, La société 1TENDANCE-SERVICES s’engage à :

  • Être conforme avec la législation, la règlementation en vigueur et autres exigences liées à l’activité ;
  • Évaluer chacune des activités afin d’identifier leurs impacts et risques sur l’environnement ;
  • Élaborer et mettre en œuvre un système de Gestion Environnementale établissant des objectifs et mesures concrètes pour l’utilisation des matériels et consommables ;
  • Exiger que les partenaires, fournisseurs et prestataires se conforment aux exigences environnementales de l’Association et travailler en coopération pour identifier les matériels où il serait possible d’améliorer la performance environnementale ;
  • Continuer à améliorer nos consommations et performances énergétiques ;
  • Sensibiliser l’ensemble du personnel avec des affichages et de la formation.

Les objectifs de cette politique ne peuvent être atteints sans la collaboration de l’ensemble des employés et intervenants. En puisant les ressources et les idées de chacun, nous pourrons réussir à assurer un environnement propice pour nous et pour les générations futures.


Guide Pratique Environnemental :

Voici quelques gestes simples qui, tout autant que les grandes mesures, contribueront à lutter efficacement contre le réchauffement climatique.

1) ECONOMISER DE L’ENERGIE

  • Éteindre la lumière en sortant de son bureau, d’une salle de réunion ou des sanitaires.
  • En cas d’absence prolongée, éteindre l’ordinateur mais aussi l’imprimante et les écrans TV. Il ne suffit pas de les mettre en veille : ces appareils doivent être complètement éteints. Un moyen pratique pour cela : éteindre d’abord l’unité centrale, puis la prise multifonctions à laquelle ces appareils sont raccordés si cette prise dispose d’un interrupteur.
  • Utiliser son thermostat si le bureau en dispose pour réguler la température ambiante. L’Agence de développement et de maitrise de l’énergie (ADEME) recommande de régler la température sur 19°C en hiver.
  • Ne pas laisser un chargeur de téléphone mobile ou d’ordinateur portable branché sur secteur, alors même que l’appareil dont il convient de recharger la batterie n’est pas connecté. En effet, le chargeur même non relié à un appareil, consomme de l’énergie.
  • Ne pas couvrir son radiateur avec des dossiers ou autres objets.
  • Ne pas laisser le chauffage allumé alors que la fenêtre est ouverte. Le conseil peut paraitre évident, mais…

Le saviez-vous ?

Passer de 20°C à 19°C permet d’économiser 7% de l’énergie. Éviter 10 minutes d’éclairage inutile par jour c’est économiser l’équivalent de 5 jours d’éclairage en continu au bout d’un an.
Au démarrage, un ascenseur a une intensité équivalente à 800 ampoules de 100 Watts (soit 400 ampères).


2) PARTICIPER A LA LUTTE CONTRE LA POLUTION ATMOSPHERIQUE

Pour les petits parcours et dans les villes équipées, utiliser un vélib ou une voiture électrique. Le covoiturage peut être une solution.
Ne pas laisser le moteur fonctionner pendant les attentes.
Pratiquer l’Eco conduite, cinq règles fondamentales :

Changer les rapports à bas régime moteur (pour les véhicules à boite de vitesses manuelle) :
Afin de limiter le régime moteur et d’utiliser son efficacité de façon optimale, un régime maximal de 2 500 tr/min pour monter les rapports est recommandé pour les véhicules à Essence, et un régime maximal de 2 000 tr/min pour monter les rapports est recommandé pour les véhicules Diesel.
Cette mesure limite le régime moteur et donc la consommation de carburant.

Maintenir une vitesse stable :

L’énergie nécessaire au maintien du déplacement d’un véhicule est très réduite (de l’ordre de 25 kW pour une vitesse de 120 km/h) en comparaison de celle nécessaire à le mettre en mouvement. Un moteur puissant permet uniquement des accélérations rapides et très consommatrices en carburant. Plus la vitesse d’un véhicule est stable, moins sa consommation est importante.
L’application de ce second principe implique de bannir les freinages et accélérations non nécessaires, ce qui demande une forte anticipation des conditions de trafic de la part du conducteur (ou Eco conducteur).

Utiliser un régime moteur le plus bas possible :

Afin de réduire le régime moteur et donc la consommation de carburant, les Eco-conducteurs utilisent des rapports de vitesses élevés, ainsi, par exemple à 50 km/h à vitesse constante, il est courant qu’ils utilisent le 4e rapport voire le 5e rapport de la boite de vitesses, plutôt que le 3e.

Anticiper le trafic :

L’anticipation permet :

  • De maintenir une vitesse stable et donc de consommer un minimum de carburant ;
  • D’éviter les freinages non nécessaires en respectant la distance de sécurité ;
  • De laisser le véhicule décélérer seul avec un rapport élevé (la consommation est alors nulle sur le parcours si le véhicule est équipé de l’injection électronique) ;
  • D’éviter d’accélérer en montée (évite une surconsommation de carburant) ;
  • Lever le pied de la pédale d’accélérateur en descente permet de rouler « gratuit » ;
  • Couper le moteur au-delà de 30 secondes d’arrêt.

Entretenir son véhicule :

L’entretien du véhicule joue un rôle non négligeable en Eco-conduite :
La pression des pneumatiques peut être responsable de surconsommation de carburant
allant jusqu’à 8 % si les pneumatiques ne sont pas correctement gonflés. Couper le moteur au-delà de 30 secondes d’arrêt.
Changer les rapports à bas régime moteur (pour les véhicules à boite de vitesses manuelle) :
Afin de limiter le régime moteur et d’utiliser son efficacité de façon optimale, un régime maximal de 2 500 tr/min pour monter les rapports est recommandé pour les véhicules à Essence, et un régime maximal de 2 000 tr/min pour monter les rapports est recommandé pour les véhicules Diesel.
Cette mesure limite le régime moteur et donc la consommation de carburant.


3) PRODUIRE MOINS DE DECHETS

Même si leur contenu est trié, ne pas jeter tout et n’importe quoi dans les corbeilles de bureaux. Les toners, les cartouches d’encre usagées : doivent être jetés dans les bacs prévus à cet effet. Faire de même avec les piles.
Pour se servir d’une fontaine d’eau, utiliser de préférence son verre personnel plutôt qu’à chaque fois un gobelet en plastique.
Veiller à économiser les toners d’impression. Pour cela, imprimer de préférence en noir et blanc plutôt qu’en couleur. De même, éviter d’imprimer des documents comportant de grandes surfaces sombres, peu lisibles et très consommatrices d’encre. Enfin, si l’imprimante dispose de cette fonction, imprimer les documents en mode économie : ce mode d’impression permet de faire des économies de toner très appréciables, sans dégradation notable de la qualité d’impression. L’impression sur photocopieur est plus économique et plus écologique que sur imprimante individuelle, et de meilleure qualité. Les cartouches d’encre des copieurs sont en effet moins coûteuses à la page imprimée et plus facilement recyclables.

Combien de temps mettent les déchets à disparaitre ?

  • Journaux : Quelques jours 
  • Mouchoir en papier : 1 à 3 mois 
  • Peau d’un fruit : 15 jours à 1 mois
  • Mégot de cigarette : 1 à 5 ans 
  • Ticket de bus/métro : Quelques semaines 
  • Pile au mercure : Plusieurs siècles

4) MAITRISER LA CONSOMMATION DE PAPIER

  • N’imprimer ses documents ou messages électroniques que si cela est vraiment nécessaire. Pensez à les lire ou à les corriger à l’écran avant impression
  • Dans le même esprit, archiver ses documents et messages le plus possible sous format électronique.
  • Pour éditer un document en plusieurs exemplaires, imprimer un exemplaire et le reproduire sur une photocopieuse. Autre solution : imprimer directement tous les exemplaires sur un copieur connecté.
  • Lorsque cela est possible, imprimer ses documents en recto-verso. La quasi-totalité des appareils multifonctions et des copieurs ont cette fonction en standard. L’ordinateur peut également être configuré pour imprimer en recto-verso par défaut. Autre suggestion : penser à utiliser du papier déjà utilisé pour impression au verso.
  • De la même façon, utiliser comme bloc-notes ou brouillon les versos non imprimés des vieux documents.
  • Utiliser de préférence des enveloppes de petit format ou des enveloppes réutilisables.

Le saviez-vous ?

Selon l’agence de l’environnement et de la maitrise de l’énergie (ADEME), les salariés du tertiaire produisent chaque année, et par personne, 100 kg de déchets dont 80 kg de papier (ce qui est l’équivalent de 30 ramettes).
Le recyclage d’une tonne de papier permet d’économiser 10,25 MWh, 1,41 tonne de bois et 8200 litres d’eau.
L’ADEME estime également qu’une feuille sur six imprimée sur le lieu de travail n’est jamais utilisée et que 50% seulement du tonnage de papier est recyclé ou valorisé.


5) MAITRISER LA CONSOMMATION D’EAU

L’eau est à l’échelle de la planète une ressource rare qu’il faut économiser. En France, la consommation domestique par habitant est de l’ordre de 137 litres d’eau par jour.

  • S’assurer après utilisation que le robinet d’eau est bien fermé ;
  • Signaler aux agents les éventuelles fuites d’eau.

Le saviez-vous ?

Un robinet doté d’un « mousseur » permet de réaliser une économie d’environ 50% sur la consommation d’eau et sur l’énergie qui sert à chauffer l’eau.
Pour un robinet ouvert 5 minutes par jour, cela représente une économie d’environ 14 m3/an. Le principe est simple : il consiste à injecter de l’air en même temps que l’eau coule. D’un aspect crémeux, l’eau est par ailleurs plus confortable au toucher.

Les chasses d’eau des sanitaires sont toutes dotées de deux boutons poussoirs, un grand et un petit, en fonction du débit nécessaire.

Si l’on y fait bien attention, cela permet à l’utilisateur de diminuer de moitié la consommation en eau des WC.

Les chasses d’eau représentent 20% de la consommation domestique en eau des Français, soit environ 10 litres par jour et par personne.


Recevez directement le nouveau contenu dans votre boîte de réception.